guillaume ii de sicile

Guillaume a seulement douze ans lorsqu'il succède à son père Guillaume le Mauvais à la tête du royaume de Sicile. Re di Sicilia (1166-1189), fu uno dei monarchi normanni che ebbe la maggiore benevolenza popolare. — Ibn Djubayr, Relation de voyages, « La Sicile et le retour Â», p. 385-386, Voyageurs arabes, 1184[7], Gallimard, 1995. Orderic Vitalis records that “Hugo” had married “filiam Roberti Wiscardi” but had repudiated her, for which Pope Urban II had excommunicated him [339]. Cette union donnera ensuite à la dynastie souabe des prétentions au trône de Sicile[1],[4]. En 1174, sa flotte conduite par l'amiral Gauthier de Moac attaque l’Égypte mais échoue dans sa tentative de prendre Alexandrie. Italiano: Guglielmo II di Sicilia detto il Buono, (1153 - Palermo, 18 novembre 1189) era discendente della famiglia degli Altavilla. Étienne du Perche s'attire cependant la haine des fonctionnaires locaux, et est contraint de quitter la Sicile en 1168. Cependant, une contre-offensive byzantine menée par Alexis Branas écrase les troupes normandes près des rives du Strymon. En 1177, Guillaume épouse la princesse Jeanne d'Angleterre, fille du roi Henri II d'Angleterre, alors âgée de onze ans. [...] Il ressemble aux souverains musulmans : comme eux il plonge dans les délices du pouvoir, établit ses lois, règle ses modalités, répartit les dignités parmi ses hommes, exagère la pompe royale et l'étalage de son apparat. En 1177, Guillaume épouse la princesse Jeanne d'Angleterre, fille du roi Henri II d'Angleterre, alors âgée de onze ans. Ibn Jubayr, Palerme : la cour arabo-normande du roi Guillaume II, 1184 n-è. Le caractère de Guillaume est celui d'un lettré. De Vita et rebus gestis Guilelmi II., Siciliae regis, Monregalensis ecclesiae fundatoris, libri quatuor.. [Francesco Testa, archevêque de Monreale Mgr. En 1172, l'empereur propose sa fille Marie en mariage puis revient sur sa décision. Il fait achever notamment en 1170, le palais de la Zisa commencé par son père en 1164, et y entame quelques modifications jusqu'en 1184. [ERIA] of Apulia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En 1184, il donne sa tante Constance de Hauteville au fils aîné de Barberousse, le futur Henri VI. Palerme pleurant la mort de Guillaume II. Il est finalement battu par la Ligue lombarde à Legnano en 1176[1]. Étant le quatrième fils, il n'était pas censé devenir roi un jour. La plus belle ville de la Sicile, résidence du roi, est appelée par les musulmans la capitale (Al-‘Açima) et, par les chrétiens, Palerme. A une dizaine de kilomètres de Palerme, on trouve Monreale, un des plus beaux villages de Sicile. Droit d'auteur : les textes des articles sont disponibles sous. Pour les articles homonymes, voir Guillaume I er.. Guillaume I er de Sicile : Guillaume I er de Sicile. Exporter en RDF. Cependant, le qualificatif de « bon Â» peut également cacher un manque certain d'autorité, notamment face aux barons normands d'Italie. Roger Ier ( Roger II de Sicile) de HAUTEVILLE, Duc de Pouille et de Calabre 1096-1154; Elvira de CASTILLE 1090-1135 Union(s) et enfant(s) Marié avant 1180, Acera, Provincia di Perugia, Umbria, ITALIE, avec Sibilla d'ACCERRA ca 1160-dont. Guillaume II de Sicile, a également dit Bon et son successeur dans le royaume de Sicile; Enrico (1158 - 1172), Prince de Capoue. Il est connu comme l'un des monarques normands qui avaient la bonne volonté plus populaire. Un autre français, Pierre de Blois, devient le précepteur de Guillaume. Get this from a library! En 1185, Guillaume commence une grande campagne contre l’Empire byzantin. Mais les décès successifs et précoces de ses frères aînés Roger (), Tancrède et Alphonse (), changent la donne et il est associé au trône en 1151. La dernière modification de cette page a été faite le 1 novembre 2020 à 12:47. notes ^ Montrer les signes de la tolérance politique et religieuse des rois normands de Sicile. Il est le commanditaire de la construction à partir de 1172 de la cathédrale de Monreale, du monastère et du palais voisins[6]. Vers 1180, il fait édifier la Cuba à Palerme. En 1171, le jeune Guillaume commence à dix-huit ans son règne personnel[1],[2]. Export bibliographique. Gautier Ophamil, devenu archevêque de Palerme, et Matthieu d'Ajello, vice-chancelier, prennent alors les rênes du gouvernement. Le voyageur arabe Ibn Djubayr dit son admiration pour le roi de Sicile en ces termes: « Le roi de la Sicile est admirable en ceci qu'il a une conduite parfaite ; il emploie des musulmans comme fonctionnaires et utilise des officiers castrats et tous, ou presque, gardent leur foi secrète et restent attachés à la loi musulmane. Cependant, une contre-offensive byzantine menée par Alexis Branas écrase les troupes normandes près des rives du Strymon. Un autre français, Pierre de Blois, devient le précepteur de Guillaume. Genealogy profile for Mathilde (I) de Sicile Mathilde de Hauteville, of Sicily (1062 - c.1094) - Genealogy Genealogy for Mathilde de Hauteville, of Sicily (1062 - c.1094) family tree on Geni, with over 200 million profiles of ancestors and living relatives. Guillaume II de Sicile, aussi nommé Guillaume le Bon (né en 1154 à Palerme et mort le 18 novembre 1189 dans la même ville), est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. Aidé par un brillant amiral, Margaritus de Brindisi, Guillaume tente de continuer la politique expansionniste de son père, et surtout celle de son grand-père Roger II. Guillaume II de Sicile, aussi nommé Guillaume le Bon (né en 1154 à Palerme et mort le 18 novembre 1189 dans la même ville), est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. C'est un camouflet pour Guillaume, qui se déclare alors contre Byzance. Son armée traverse la Macédoine, s'empare de Durazzo sur l’Adriatique puis de Thessalonique, la deuxième ville de l'empire. Étienne du Perche s'attire cependant la haine des fonctionnaires locaux, et est contraint de quitter la Sicile en 1… Guillaume II de Sicile dit Guillaume le Bon (de la Maison de Hauteville ), est un roi normand de Sicile de 1166 à 1189. ... qui était conseiller de Guillaume II de Sicile. Dans la Divine Comédie, Dante fait mention du roi Guillaume le Bon, un « souverain estimé et aimé de ses sujets Â», le plaçant au Paradis (XX, 61-65), parmi les princes pieux, justes et sages, aux côtés de David, Trajan, et Constantin. [...] Un autre fait admirable qu'on rapporte à propos de sa personne, c'est qu'il lit et écrit l'arabe. ». Relever les signes de l'admiration du voyageur pour Palerme et la cour du roi Guillaume II, petit-fils de Roger II m (Apulia [1088/1089]) GUILLAUME de Grantmesnil, son of HUGUES de Grantmesnil & his wife Adelise de Beaumont-sur-Oise (-before 1114). Pour concrétiser son pouvoir de droit divin, il est en 1172 commanditaire de l'érection de la cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale et du monastère voisin. En 1185, Guillaume commence une grande campagne contre l’Empire byzantin. Guillaume II (roi de Sicile ; 1154-1189) Paprika. La Sicile est une région autonome d'Italie et la plus grande île de la Méditerranée. Le roi Guillaume le Bon est commanditaire de plusieurs édifices. Guillaume abandonne Thessalonique et signe en 1189 un traité de paix avec l'empereur byzantin Isaac II Ange. Get this from a library! Monnaies > Monnaies du monde > Italie > Royaume de Sicile. Son armée traverse la Macédoine, s'empare de Durazzo sur l’Adriatique puis de Thessalonique, la deuxième ville de l'empire. Étant le quatrième fils, il n'était pas censé devenir roi un jour. L’enluminure représente les derniers jours de Guillaume II le Bon (r. 1154-1166), roi de Sicile, de la dynastie normande des Hauteville. GUILLAUME [VI] TALAFER d'Angoulême, son of VULGRIN [II] Comte d'Angoulême & his first wife Pontia de la Marche (-Messina 7 Aug 1179). Le livre du royaume de Sicile : Intrigues et complots à la cour normande de Palerme (1154-1169). En 1184, il donne sa tante Constance de Hauteville au fils aîné de Barberousse, le futur Henri VI. Château de Mongialino Écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules qui est d'Aragon et d'argent à l'aigle de sable qui est de Hohenstaufen. Marie Albine de Sicile de HAUTEVILLE, Comtesse de Lecce 1180-1217 Frères et sœurs. Le cousin de Marguerite, le jeune comte Étienne du Perche, devient le chancelier du royaume et archevêque de Palerme. Guillaume II (1154-1189 ; roi de Sicile) forme courante français Guglielmo II (1154-1189 ; roi de Sicile) forme internationale italien ; Secondo Sinesio] William II, King of Sicily, 1153 or 1154-1189 Guillaume II, 1154-1189, roi de Sicile גוליילמו ה-2, מלך סיציליה, 1153-1189 Wilhelm II. Mondes normands, « Guillaume II, la politique étrangère ». C'est un roi « bon Â» mais peu attiré par la guerre. Étienne du Perche s'attire cependant la haine des fonctionnaires locaux, et est contraint de quitter la Sicile en 1168. Guillaume II de Sicile (Palerme, décembre 1153 – Palerme, 18 novembre 1189), aussi nommé Guillaume le Bon, est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. Deux prétendants revendiquent alors la couronne de Sicile : son cousin Tancrède de Lecce et Henri VI, fils de Barberousse. Cette union donnera ensuite à la dynastie souabe des prétentions au trône de Sicile[1],[4]. Très cultivé, polyglotte et élevé à l’orientale, c’est un roi bon mais peu attiré par la guerre. Cependant, il poursuit la politique de son père dans ses … The Historia Pontificum et Comitum Engolismensis names "Guillelmum primogenitum" as son of Comte Vulgrin [II] and his wife "Pontia filia Comitis de Marcha"[596]. Il est couronné en 1166 puis placé sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre. Guillaume de Blois était un homme de lettres français du Moyen Age, de l'expression latine, a prospéré dans le douzième siècle. Guillaume II de Sicile, aussi nommé Guillaume le Bon (né en 1154 à Palerme et mort le 18 novembre 1189 dans la même ville), est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. Il fait achever notamment en 1170, le palais de la Zisa commencé par son père en 1164, et y entame quelques modifications jusqu'en 1184. Il est le commanditaire de la construction à partir de 1172 de la cathédrale de Monreale, du monastère et du palais voisins[6]. Guillaume II de Sicile ( Palerme, décembre 1153 – Palerme, 18 novembre 1189 ), aussi nommé Guillaume le Bon, est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. À la mort de ce dernier, il est placé sous la régence de sa mère Marguerite de Sicile jusqu’à sa majorité en 1171. 139 relations. Il doit sa mauvaise réputation au chroniqueur Hugues Falcand. Fichier d’autorité international virtuel, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Guillaume_II_de_Sicile&oldid=176125862, Personnage cité dans la Divine Comédie (Paradis), Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Moyen Âge central/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Général, Date de naissance non renseignée (XIIe siècle), licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Il est couronné en 1166 puis placé sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre. En 1174, sa flotte conduite par l'amiral Gauthier de Moac attaque l’Égypte mais échoue dans sa tentative de prendre Alexandrie. Kharruba Guillaume II (1166-1189) Palerme TTB+. L'empereur germanique tente pas moins de cinq descentes militaires en Italie, sans succès. Cependant, le qualificatif de « bon » peut également cacher un manque certain d'autorité, notamment face aux barons normands d'Italie. En 1189, Guillaume II meurt à vinght sept ans, sans enfant légitime. Auteurs de l'article « Guillaume II de Sicile Â» : Mondes normands, « La régence de la reine Marguerite ». Améliorer la notice. Mais les décès successifs et précoces de ses frè… Roi de Sicile de 1166 à 1189, Guillaume II est surnommé « le Bon » en raison de sa politique de clémence et de justice envers les communes et les barons de Sicile, en opposition avec le règne … Documents sur Guillaume II (roi de Sicile, 1154-1189)(3 ressources dans data.bnf.fr) Livres (3) Der "gute" König(2005) The history of the tyrants of Sicily by "Hugo Falcandus" 1154-69(1998) Qantara - Maladie et mort de Guillaume II le Bon, roi de Sicile L'enluminure représente les derniers jours de Guillaume II le Bon (r. 1154-1166), roi de Sicile, de la dynastie normande des Hauteville. Il est finalement battu par la Ligue lombarde à Legnano en 1176[1]. Guillaume participe également à la préparation de la troisième croisade, incitant les croisés à passer par son territoire. Signaler une erreur. Guillaume poursuit la politique étrangère de son père. Imprimer son arbre (Guillaume de Hauteville) (Guillaume de Sicile) roi de Sicile(1166-1189) Né en 1154; Décédé en 1189,à l'âge de 35 ans Parents. Roi de Sicile de 1166 à 1189, Guillaume II est surnommé « le Bon » en raison de sa politique de clémence et de justice envers les communes et les barons de Sicile, en opposition … Pour concrétiser son pouvoir de droit divin, il est en 1172 commanditaire de l'érection de la cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale et du monastère voisin. Guillaume II de Sicile (Palerme, décembre 1153 – Palerme, 18 novembre 1189), aussi nommé Guillaume le Bon, est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. ». [...] Un autre fait admirable qu'on rapporte à propos de sa personne, c'est qu'il lit et écrit l'arabe. Guillaume a seulement douze ans lorsqu'il succède à son père Guillaume le Mauvais à la tête du royaume de Sicile. Un autre français, Pierre de Blois, devient le précepteur de Guillaume. Roi de Sicile de 1166 à 1189, Guillaume II est surnommé « le Bon » en raison de sa politique de clémence et de justice envers les communes et les barons de Sicile, en opposition avec le règne de son père. Guillaume abandonne Thessalonique et signe en 1189 un traité de paix avec l'empereur byzantin Isaac II Ange. En 1188, la flotte normande de l'amiral Margaritus de Brindisi empêche Saladin de s'emparer de la ville de Tripoli[5]. Guillaume Ier de Sicile (de la Maison de Hauteville), dit Guillaume le Mauvais, est le second roi normand de Sicile de 1154 à 1166. Roi de Sicile de 1166 à 1189, Guillaume II est surnommé « le Bon » en raison de sa politique de clémence et de justice envers les communes et les barons de Sicile, en opposition avec le règne de son père. Il est couronné en 1166 puis placé sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre. Guillaume II de Sicile dit Guillaume le Bon (1154-Roi normand de Sicile de 1166 à 1189. Guillaume II de Sicile, dit « Guillaume le Bon », règne sous la régence de sa mère Marguerite de Navarre (après 1131-1182) de 1166 à 1171. Varesi 443 - Spahr 116 - Poids 0.29 g Il doit son épithète à sa politique de tolérance et de justice envers les villes et les barons normands de l'Italie méridionale qui se démarque de celle de son père Guillaume I er le Mauvais (1120 env.-1166). Guillaume II de Sicile - Unionpédia. Le roi a pleine confiance dans les musulmans et se repose sur eux pour ses affaires et ses travaux les plus importants. Il entretient de bons rapports avec le pape Alexandre III[3] et l'empereur byzantin Manuel Comnène. Vilém II. Guillaume poursuit la politique étrangère de son père. Il est connu pour sa cathédrale et son cloître, bâtis au XIIe siècle par Guillaume II.Inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, ces joyaux témoignent de la splendeur de l’art arabo-normand. Bien représentatif de l’art arabo-normand1 du royaume siculo-normand, ce monument très bien conservé, est construit à partir de l’an 1164 à la demande du roi normand Guillaume 1er de Sicile dit le « Mauvais » et achevé en 1170, sous le règne de son fils et successeur, le roi Guillaume II de Sicile … : Titre; Roi de Sicile; 26 février 1154 – 7 mai 1166 (12 ans, 2 mois et 11 jours)Prédécesseur : Roger II 6. Mondes normands, « La régence de la reine Marguerite Â». En 1189, Guillaume II meurt à vinght sept ans, sans enfant légitime. Le roi Guillaume le Bon est commanditaire de plusieurs édifices. Champion de la papauté, Guillaume soutient le pape Alexandre III contre Frédéric Barberousse. Fils et successeur du roi Guillaume le Mauvais . Après la mort du pape Alexandre III en 1181, Guillaume prépare une alliance avec Frédéric Barberousse contre l'Empire byzantin. Roi de Sicile de 1166 à 1189, Guillaume II est surnommé « le Bon Â» en raison de sa politique de clémence et de justice envers les communes et les barons de Sicile, en opposition avec le règne de son père. Deux prétendants revendiquent alors la couronne de Sicile : son cousin Tancrède de Lecce et Henri VI, fils de Barberousse. Guillaume II de Sicile, dire Bon (Palerme, décembre 1153 - Palerme, 18 novembre 1189), Descendant de la famille Altavilla, il était Roi de Sicile de 1166 la mort; Il était le fils de William Bad et Marguerite de Navarre. Le cousin de Marguerite, le jeune comte Étienne du Perche, devient le chancelier du royaume et archevêque de Palerme. Vers 1180, il fait édifier la Cuba à Palerme. C'est un roi « bon » mais peu attiré par la guerre. Le roi a pleine confiance dans les musulmans et se repose sur eux pour ses affaires et ses travaux les plus importants. Le voyageur arabe Ibn Djubayr dit son admiration pour le roi de Sicile en ces termes: « Le roi de la Sicile est admirable en ceci qu'il a une conduite parfaite ; il emploie des musulmans comme fonctionnaires et utilise des officiers castrats et tous, ou presque, gardent leur foi secrète et restent attachés à la loi musulmane. L'empereur germanique tente pas moins de cinq descentes militaires en Italie, sans succès. Champion de la papauté, Guillaume soutient le pape Alexandre III contre Frédéric Barberousse. Dans la Divine Comédie, Dante fait mention du roi Guillaume le Bon, un « souverain estimé et aimé de ses sujets », le plaçant au Paradis (XX, 61-65), parmi les princes pieux, justes et sages, aux côtés de David, Trajan, et Constantin. En 1172, l'empereur propose sa fille Marie en mariage puis revient sur sa décision. Communication. Guillaume participe également à la préparation de la troisième croisade, incitant les croisés à passer par son territoire. Fichier d’autorité international virtuel, Personnage cité dans la Divine Comédie (Paradis). Exporter en XML. Gautier Ophamil, devenu archevêque de Palerme, et Matthieu d'Ajello, vice-chancelier, prennent alors les rênes du gouvernement. Guillaume I le Mauvais de Sicile, roi de Sicile(1154-1166), né en 1126, décédé le 7 mai 1166 (samedi) - Palermo, Italie à l'âge de … Guillaume a seulement douze ans lorsqu'il succède à son père Guillaume le Mauvais à la tête du royaume de Sicile. Le cousin de Marguerite, le jeune comte Étienne du Perche, devient le chancelier du royaume et archevêque de Palerme. Mondes normands, « Guillaume II, la politique étrangère Â». Après la mort du pape Alexandre III en 1181, Guillaume prépare une alliance avec Frédéric Barberousse contre l'Empire byzantin. Il entretient de bons rapports avec le pape Alexandre III[3] et l'empereur byzantin Manuel Comnène. Le caractère de Guillaume est celui d'un lettré. En 1188, la flotte normande de l'amiral Margaritus de Brindisi empêche Saladin de s'emparer de la ville de Tripoli[5]. En 1171, le jeune Guillaume commence à dix-huit ans son règne personnel[1],[2]. Guillaume II de Sicile, aussi nommé Guillaume le Bon (né en 1154 à Palerme et mort le 18 novembre 1189 dans la même ville), est le fils de Guillaume le Mauvais, de la dynastie des Hauteville, et de Marguerite de Navarre. Sicilský; Usage on de.wikipedia.org Benutzer:Felistoria/Archiv16; Usage on fr.wikipedia.org Guillaume II de Sicile; Usage on hr.wikipedia.org Normani; Vilim II., kralj Sicilije; Usage on id.wikipedia.org Gugghiermu II dari Sisilia; Usage on it.wikipedia.org Guglielmo II di Sicilia; Usage on no.wikipedia.org Vilhelm II av Sicilia [...] Il ressemble aux souverains musulmans : comme eux il plonge dans les délices du pouvoir, établit ses lois, règle ses modalités, répartit les dignités parmi ses hommes, exagère la pompe royale et l'étalage de son apparat. Né autour de l'an 11251, Guillaume est le quatrième fils du roi Roger II de Sicile et de la princesse ibérique Elvire de Castille. — Ibn Djubayr, Relation de voyages, « La Sicile et le retour », p. 385-386, Voyageurs arabes, 1184[7], Gallimard, 1995. C'est un camouflet pour Guillaume, qui se déclare alors contre Byzance. Guillaume II le Bon de Sicile. Aidé par un brillant amiral, Margaritus de Brindisi, Guillaume tente de continuer la politique expansionniste de son père, et surtout celle de son grand-père Roger II. Né autour de l'an 1125 [1], Guillaume est le quatrième fils du roi Roger II de Sicile et de la princesse ibérique Elvire de Castille.

Météo Seychelles Décembre, Aristocrates Russes Nom, Agence De L'onu Pour L'enfance, Cours Design En Ligne Gratuit, Logo Discord Noir, Le Petit Vampire 2017,